Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
24 juillet 2014 4 24 /07 /juillet /2014 22:49

Le 6 juillet 2012, Orange était affecté par une panne nationale, l'équioement en défaut avait été identifié : le HLR/HSS  lors de la mise à jour de ce dernier via Alcatel Lucent. Se référer à l'article : http://4glte.over-blog.com/article-panne-chez-orange-107869233.htm

Dans cet article, un ensemble d'hypothèse avait été faite pour lancer des pistes sur les pannes possible.

Aujourd'hui, jeudi 24 juillet, SFR fait façe à une panne nationale, les résultats de l'enquète incrime à nouveau la mise à jour du (d'un?) HLR par Alcatel Lucent,.

On peut alors se poser la question sur les procédures de mises à jour du HLR et pourquoi l'équipe Alcatel-Lucent est prise à défaut 2 ans près sur la mise à jour du HLR, d'autant plus  que chaque HLR dispose d'un système de backup comme solution de secours. C'est ce qui avait d'ailleurs été fait en 2012 par Orange : Le logiciel NG HLR (Lew Generation HLR) avait été mis à jour la veille. Vers 17h30, le réseau a rebasculer sur des bases non mises à jour mais sans effet et pourtant, il s'agissait bien de l'équipement défectueux. Le NG-HLR contient une base de données définissant le type d'abonnement de tous les clients de l'opérateur et qui contient aussi la localisation des abonnés. Ces éléments sont stockés dans la partie Back End du NG-HLR et mise à jour chaque fois qu'un client se déplace dans une nouvelle zone de localisation (LAC). La mémoire de cette base de données était saturée. Pour résoudre ce problème, il a néanmoins fallu d'un grande concertation entre Orange et Alcatal Lucentet un travail remarquable de toutes les équipes.

 Malgré l'analogie entre ces deux pannes, est ce la même panne?

Orange avait publié une vidéo didactique présentant la panne : http://www.dailymotion.com/video/xs4bs8_resolution-de-l-incident-reseau-le-deroule-en-details_tech

A priori il y a deux ans la panne touchait tous les abonnés, hors l'opérateur possède plusieurs HLR. Pour SFR, un ensemble de clients sont affectés (les nouveaux clients 3G et 4G). Un HLR peut on être incriminé par contre en 2012, un seul HLR ne pouvait pas être responsable de la panne des 26 millions de clients. Une autre hypothèse était de supposer que le HLR en question était le V-HLR, un HLR virtualisé jouant le rôle d'administration et d'interconnexion des HLR. Mais, cela n'a pas été évoqué ni par Orange, ni par Alcatel.

Pour anecdote, le site Presse-citron terminait l'article en relatant la vidéo par cette conclusion "Reste à savoir si Orange et ses concurrents sauront tirer toutes les conséquences de ce dysfonctionnement pour faire en sorte que cela n’arrive plus."

 

Repost 0
Published by 4glte - dans Société
commenter cet article
13 mai 2014 2 13 /05 /mai /2014 00:03

LTE-Advanced


Le LTE-Advanced, dénommé aussi LTE-A, a été défini dans la R10 (démarré en octobre 2009) et prévoyait une augmentation du débit en utilisant plusieurs porteuses (agrégation de porteuses). En 2013, les équipementiers expérimentaient les premiers smartphones (cf article S4-LTE-A) et depuis quelques mois les opérateurs Français (notamment Bouygues, Orange et Free) expérimente le LTE-A.

L'idée à déjà été exploitée en 3G avec la dénomination Dual Carrier et s’appuie sur le fait que le débit dépend de la bande de fréquence utilisée : Plus la bande est importante, plus le débit est élevé.

Concernant le LTE, celui-ci exploite une bande de 20 MHz au maximum ce qui permet d'avoir un débit de 150 Mbit/s. En agrégeant 5 porteuses, la bande totale atteint 100 MHz, le débit peut donc être 5 fois plus élevé. En augmentant le nombre d'antennes (MIMO) au niveau de l'émetteur et du récepteur et en améliorant la modulation radio (jusqu'à 256 QAM) lorsque les conditions radios sont excellentes (smartphone proche de l'antenne), le débit peut dépasser le Gbps.

Le LTE-A est défini pour atteindre des débits descendants de 1 Gbps. Son successeur, Le LTE-B, selon Huawei pourrait atteindre plusieurs dizaines de Gbps.

Figure 1

Expérimentation en France de la 4G+

En février, Bouygues dégainait en annonçant le réseau 4G sur Bordeaux et Lyon à partir de Juin 2014 en profitant du re-farming pour avoir la bande suffisante. Orange répliquait en annonçant l'expérimentation du LTE-A sur Bordeaux (pour un débit de 300 Mbps et une bande de 2*20 MHz).

Pour profiter du LTE-A, il faudra un nouvel abonnement (en augmentant la volumétrie de votre abonnement) mais également un smartphone compatible (évolution logicielle)

Free a utilisé un drone pour expérimenter la couverture en 4G+. Cela rappelle l'expérimentation Globalstar et Iridium avec des satellites en basses altitudes (LEO), enfin lisez bien la note du bas d'article (et regardez la date de publication).

Image

Après ce coup de buzz de ZDnet (qui publie de très bons articles), retenez l'arrivée de la 4G+ pour Bouygues et Orange en Juin 2014, et SFR à partir de septembre.

Repost 0
Published by 4glte - dans Société
commenter cet article
14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 09:04

CSFB : Circuit Switched FallBack

Le réseau cœur déployé pour la 4G (nommé EPC : Evolved Packet Core) a été conçu pour s’interconnecter aux réseaux IP comme le LAN, la 3G, et évidemment le LTE.

Le principe du CS FallBack est assez simple : Lorsqu’un terminal mobile reçoit un appel téléphonique (Voix), il est informé via le message de Paging que le réseau auquel il doit accéder est le réseau de Commutation de Circuit (CS). Par conséquent, si le mobile était attaché sur le réseau 4G, il bascule vers le réseau 3G, et le mobile envoie une réponse d’acquittement vers le cœur de réseau en commutation de circuit (CS-Core). A partir de ce moment, toute la signalisation pour la session d’appel téléphonique est prise en charge par le réseau 3G. La figure 1 rappelle l’architecture des deux réseaux : CS sur le réseau 3G et PS sur le réseau 4G (EPC)

CSFB_DoCoMO

Figure 1 : Coeur Réseau 2G/3G et 4G

Pour que le Coeur de réseau 4G (EPC : Evolved Packet Core) soit compatible avec la technologie CSFB, il est nécessaire que ce dernier puisse communiquer avec le cœur de réseau en commutation de circuit CS-Core du réseau 2G/3G. En effet, le MME (mobility Management Entity) doit pouvoir contacter le MSC (Mobile Switch Center) et la VLR afin de donner procuration au réseau 2G/3G de la gestion de la mobilité. L’interface utilisée se nomme SG, et fait référence, en reprenant son rôle, à l’interface Gs existante entre le SGSN et le MSC dans le réseau 3G.

Lorsque l’appel est accepté, la technologie CSFB utilise à nouveau l’interface SG pour informer le réseau LTE de l’acceptation de l’appel. L’acquittement est donc transmis par le réseau en Commutation de Circuit (CS) vers le réseau LTE en empruntant l’interface SG.

Repost 0
Published by 4glte - dans Société
commenter cet article
25 février 2014 2 25 /02 /février /2014 10:46

Quelles sont les actualités présentées au cours du Mobile World Congress 20144

 

Dans cet article, je vous propose un résumé des annonces faites par les constructeurs au cours du MWC 2014 (http://www.mobileworldcongress.com/. La liste est loin d’être exhaustive, l’absence d’Apple et de Google dans cet article n’est pas un oubli : Ni l’un, ni l’autre ne sont présents au salon. Dans cet article, les constructeurs sont classés par ordre alphabétiques, mais évidemment tout constructeur qui me donne un smartphone, une tablette ou un wearable se trouvera en haut de la liste, avec des couleurs premium - J.

Trèves de plaisanterie, voici la liste :

 

HTC a présenté :

·         Les smartphones HTC Desire 610 et HTC Desire 816 attendus en France fin mars/courant avril dans la version 6 de la surcouche HTC (les améliorations et fonctionnalités de la surcouche n’ont pas encore été dévoilées). Quant au prix, le smartphone HTC Desire 610 sera commercialisé en mai au prix de 300 euros et le HTC Desire 816 sera proposé à partir de 379 euros en avril. Les caractéristiques techniques peuvent être lues sur le site phonandroid.

 

Huawei mise sur la selfie en conservant ses petits prix :

  •  Smartphone 4G Ascend G6 à partir de 299 euros disponible dès avril. Ce smartphone fonctionne sous Android Jelly Bean (4.2), la caméra avant de 5 Mpixels et un angle de 88° est pensé pour les applications de type «selfie », d’autant plus qu’une application vocale permet de lancer la photo. Attention, le Smartphone 4G Ascend G6 sera également décliné en version 3G. Le prix évoqué de 249 euros semble être celui du smartphone 3G, et à 299 euros pour la 4G . Plus d’information sur les caractéristiques techniques sur ce site. (Et oui, je vis actuellement en Belgique J)

 

  •  Phablette Mediapad X1 de 7 pouces concurrençant l’IPAD mini au prix de 399 euros
  •  Tablette Mediapad M1 de 8 pouces annoncée à 299 euros
  •  Wearable : Une montre connectée (TalkBandB) capable de servir d'oreillette Bluetooth à 99 euros
  •  Hotspot MiFI E5786

 

Nokia a présente trois versions de son smartphone 3G sous Android  (multi-sim)

  •  Nokia X au prix de 119 euros
  •  Nokia X+ non vendu  en France
  • Nokia XL commercialisé à partir d’Avril au prix de 149 euros

Une présentation vidéo est disponible sur le site cnetfrance.

 

Samsung a annoncé :

  • Le Galaxy S5, disponible à partir du 11 avril 2014(en Belgique mais aussi en France) est annoncé au prix de 699 €. Le S5 est compatible 4G de catégorie 4 (150 Mbit/s donc non compatible LTE-A car seuls les smartphones de catégories au moins 5 seront compatibles). Ce smartphone propose un capteur d’empreinte permettant de réaliser des payements sur Paypal (et déverrouiller le téléphone). Je vous propose de visualiser la présentation avec vidéo réalisée par 01net.

 

  •  Wearable : 2 nouvelles montres GEAR sont proposées dénommées Gear 2 et Gear 2 Neo fonctionnant sous Tizen

 

Sony a dévoilé deux nouveaux smartphones.

  •  Le Xperia Z2 (le successeur du Z1) compatible 4G/LTE fonctionne sous Android 4.4 et est proposé au prix de 699 euros. Je vous propose de découvrir ses caractéristiques (« perfect ») et la vidéo sur le site suivant de nowhereelse.

 

  •  Le Xperia M2, un smartphone 4G plus abordable puisqu’il est affiché au prix de 299 euros. Il fonctionne sous Android 4.3

 

ZTE a annoncé

·         Phablette  Gran Memo II, commercialisée en France à partir du 2ème semestre, son prix  n’est pas encore indiqué mais on doit s’attendre à un prix autour de 350 – 450 euros. Le Gran Memo tourne sur la version Android KitKat (4.4.2).

·          

 

Pour avoir un descriptif et une comparaison des différents produits, je vous réfère à l’article de Mme Florence Legrand sur le site du magazine LesNumériques.

Repost 0
Published by 4glte - dans Société
commenter cet article
13 février 2014 4 13 /02 /février /2014 09:11

La société ATDI lance le concours du meilleur radio planning auprès des étudiants des universités telecom du monde entier pour le déploiement de la 4G en France.


Attention :  les inscriptions seront closes le 28 février

 

Le radioplanning sera basé sur l’utilisation des Femtocells.

La société mettra à disposition son logiciel ICS designer et la cartographie 3D France en MR (20 m résolution) ainsi que les principales villes de France en HR, la base de données des sites 2G/3G existants.

Les concurrents devront choisir entre deux politiques de déploiement du réseau :

  • Aménagement du territoire (zones blanches…)
  • Rentabilité économique (ARPU…)

Chaque projet devra, de plus, comporter une section décrivant les débits maximum attendus en 4G mobile (UL & DL) et dans quelles conditions.

 

Les lauréats se verront affectés un prix de :

 

1er prix :

  • 10 000 EUR
  • Une offre d’emploi pour un poste d’ingénieur au siège d’ATDI ou dans une de nos filiales

2nd prix :

  • 4 000 EUR
  • Une offre de stage rémunéré au siège d’ATDI ou dans une de nos filiales au choix

3eme prix :

  • Un ordinateur portable avec le logiciel ICS designer Cloud (1 an)
  • Une offre de stage rémunéré au siège d’ATDI ou dans une de nos filiales au choix

Pour s'inscrire, rendez vous sur le site de l'ATDI, concours 4G.

Repost 0
Published by 4glte - dans Société
commenter cet article
10 novembre 2013 7 10 /11 /novembre /2013 08:30

Mardi dernier, UFC que choisir a sorti une enquêtes, Radio Bleu m’a contacté pour avoir à chaud mon avis.

J’aurai aimé le jour même délivré mes impressions, cependant je n’ai pas pu consacrer le temps à la rédaction de cet article, et je m’en excuse.

Aujourd’hui, je vous livre le résultat de l’enquête et mes impressions.

Enquête UFC : UFC porte plainte contre orange et SFR pour publicité mensongère

UFC que Choisir a récemment publié une enquête : Etude 4G, prouvant que le réseau 4G d’Orange et SFR ne couvre pas à 100% Paris IntraMuros.

Orange et SFR n’ont pas d’obligation légale à ce jour pour couvrir 100% de Paris en 4G, malheureusement ces 2 opérateurs communiquent sur une couverture totale comme le démontre les articles suivants

UFC que choisir porte plainte pour Publicité Mensongère car au vu des études 80% de Paris serait couvert par Orange et SFR, alors, qu’Orange, se félicitait le 9 septembre d’une couverture qui sera totale sur Paris fin septembre, mettant en avant une carte 4G.

Notez bien sur la courbe les zones sur Paris ou les villes devaient être couvertes à fin septembre.

Orange se différenciait alors de SFR, lequel 2 semaines plus tôt annonçait une couverture partielle :

  • Communiqué du 27 aout : « Fin août, SFR possède la couverture 4G parisienne la plus importante et couvrira l’intégralité de la capitale fin 2013 »

Cependant, SFR indique sur son site web une présence sur tous les arrondissements de Paris (http://assistance.sfr.fr/mobile_support/reseau/couverture-reseau/en-3233-62267).

Cependant cette animation Flash n’indique pas une couverture à 100%, SFR présente les villes couvertes en France ce qui peut provoquer une confusion.

Remise en cause des mesures effectuées par UFC

Le lendemain de la publication du rapport, ZDnet sorti un article mettant en cause les mesures réalisées. La remise en cause est légitime, d’une part nous n’avons que peu d’information sur le protocole de mesure sur lequel s’appuie les conclusions de l’UFC, et d’autre part la durée de l’expérimentation est relativement faible.

Cependant,  l’importance d’une telle étude nécessite une compétence technique, et d’ailleurs UFC a délégué ce travail à un prestataire professionnel. Je ne remettrais pas en cause pour ma part une défaillance technique, les mesures ont été réalisées de manière stricto-identique pour les 3 opérateurs et je ne suis personnellement pas plus surpris que cela par l’annonce de ces résultats.

Il existe plusieurs types de test, on peut tester le débit, la Qualité d’experience, le taux d’échec en termes de paquets, le handover et la continuité de la session ou des sessions, … Les tests doivent être répétés dans le temps car les performances du réseau dépendent du nombre de connexions simultanées. A une heure de fort trafic (BHCA), la disponibilité est moindre.

Quelques points à préciser dans ce rapport :

  • Le protocole de mesure.
    • Le prestataire a utilisé 3 SIII, est ce qu’un S3 est dédié par opérateur ?
    • Combien de fois le prestataire est il passé dans la même zone ?
    • Le parcours
      • Vitesse de déplacement

Des précisions au niveau du rapport Etude 4G pourraient être apportées sur les points suivants :

Nous lisons en page 6-7 la base du test :

« Un test d’accessibilité aux réseaux 4G correspond à une tentative de chargement de cette page qui est faite simultanément avec les trois appareils. Le test se clôt une fois que la page est chargée sur les trois appareils, ou si au bout d’une minute la page n’est pas chargée sur au moins l’un des appareils (Note4). Une fois le test clôt, un autre test se lance après un timer de 40 secondes. »

Ainsi, « L’inaccessibilité à un réseau 4G est caractérisée lorsqu’au cours d’un test le réseau 4G n’a pas pu être accroché, c’est-à-dire lorsque la page web n’a pas pu être chargée sur le réseau 4G. ».

La note 4 précise que « Cette dernière configuration n’a été constatée que dans 0,05 % des cas » ce qui semble confirmer que :

  • Les 3 téléphones sont utilisés pour tester un opérateur, 22 000 mesures ont donc été faites par opérateur.
  • 0,05% soit un test sur 2000 par conséquent 11 mesures sur les 22 000 effectuées par opérateurs, un téléphone sur 3 n’a pas réussi à charger sa page alors que les deux autres ont terminé.

Il y a une différence fondamentale entre l’échec et la réussite :

  • En cas de réussite, une deuxième mesure reprend au bout de 40 secondes.
  • En cas d’échec, il faut attendre 1m40 avant de faire une deuxième mesure.

En première lecture, ce constat serait à l’avantage de l’opérateur, la question sous-jacente est de combien de mètre s’est déplacé le véhicule entre ces deux mesures ?

Mes conclusions

Les opérateurs se livrent à une course Marketing de la 4G, accélérant le déploiement d’antenne, mais pas les tests qui vont avec.

Dans l’article ZDNet, on pouvait lire une remarque concernant le nombre d’antennes :

« sur ces résultats, en particulier pour la zone Sud-Ouest de Paris, qui dispose d’un nombre de sites 4G identique aux autres arrondissements. »

Le nombre d’antennes n’est pas un gage de couverture. Il faut se préoccuper :

  • De la puissance d’émission de chaque antenne
  • Du tiltage des antennes
  • De la position de chaque antenne permettant un taux de recouvrement suffisant.

L’opérateur se préoccupe en premier lieu de la capacité d’une antenne et non de sa couverture. La capacité permet de gérer un certain nombre d’utilisateurs simultanément. Or dans une zone très dense, il faut rajouter des antennes et réduire ensuite la puissance d’émission de chaque antenne pour réduire sa couverture.

Partant sur le principe que le prestataire UFC a réalisé des tests dans les mêmes conditions pour les 3 opérateurs, mettant néanmoins en cause la notion de répétabilités des tests, j’en conclue que SFR et Orange n’ont pas déployé le réseau sur Paris à 100% en 4G. Mais 100% de Paris semble être couverte en Très haut débit, c’est-à-dire que la H+ doit couvrir les zones ou la 4G est encore défaillante. N’oublions pas qu’en 2012, Orange et SFR ont investi dans la H+ avant l’arrivée de la 4G.

Je vais terminer cet article sur la polémique du débit. L’ARCEP, le 5 septembre 2013, a classifié comme Très Haut Débit, un débit de 30 Mbps.

Quant au 150 Mbits par seconde, seul orange est en mesure de le fournir actuellement sur les bandes qui lui sont allouées car Orange dispose de 30 MHz de bande, 20 MHz actuellement permettent d’atteindre un débit de 100 Mbits, un débit théorique rappelons le. Cependant, prochainement avec 20 MHz de bande, les opérateurs pourront fournir un débit de 150 Mbits, il faut une évolution au niveau des antennes et des téléphones compatibles…

Repost 0
Published by 4glte - dans Société
commenter cet article
15 octobre 2013 2 15 /10 /octobre /2013 10:38

Aujourd'hui, l'ANSES ( Agence nationale de sécurité sanitaire
de l’alimentation, de l’environnement et du travail)
 doit remettre un rapport sur la dangerosité des ondes électromagnétique. 

En attendant les conclusions du rapport, nous avons échos de la part des méduas at autres associations du principe de nocivité des ondes, mais je propose de re-placer le problème au coeur du contexte.

Il s'agit avant tout de la classification des ondes électromagnétique dans le groupe 2b de la liste du CIRC c'est à dire, par principe de précaution, peut être cancérogène pour l'homme. On retrouve dans cette catégorie la laine de verre, les gaz d'échappement des moteurs à essence, sachant que les gaz d'échappement des moteurs diesel sont quant à eux classés dans le groupe 1.

Donc la téléphonie cellulaire a été classé dans le groupe 2b, classification féjà effectuée par l'OMS, rien de nouveau.

Je ne m'étendrais pas sur la classification, j'entends bien la difficulté et la souffrance au quotidien pour les electro-sensibles et cet article a pour objectif de reprendre les résultats d'études du comité COPIC.

Ondes électromagnétiques (ondes non ionisant)

 Les équipements électriques polluent l'environnement en émettant des ondes electromagnétiques dont les caractéristiques principales à prendre en comptes sont la fréquence et la puissance. Sur le schéma ci-dessous, on représente le spectre en fréquence et les applications du quotidien.

fig1
Les puissances d'émissions doivent respecter des valeurs maximales, lesquelles sont exprimées en V/m Volt par mètre ce qui représente la tension entre deux points séparés de 1 m. On parle d'exposition par le champ électrique mais la couverture et la qualité de service sont mesuré par d'autres critères (taux de réussite, débit disponible, ...) et cette qualité de service nécessite une puissance minimale. En effet, lorsquon diminue la puissance dun emetteur, lexposition, la qualite de service et la couverture diminuent ; des lors, le service peut ne plus etre disponible pour certaines zones.
Le champ électrique est normalisé, les valeurs sont résumées sur la figure ci-dessous
fig2.JPG
Il s'agit des valeurs maximales autorisées.
Pour estimer l'exposition du champ électrique, le comité COPIC s'est intéressé aux points les plus exposés nommé PPE. Ces points sont caractérisés par une exposition plus élevée que la moyenne des zones. 
Le tableau ci-dessous résume les mesures réalisées dans 16 lieux différents :
tableau
Attention, il s'agit d'un modèle, sur la ligne total, la lecture est la suivante : 90% des niveaux d'exposition MODELISES sont inférieur à 0,7 V/m et 99% inférieur à 2,7 V/m. Nous sommes dont bien en dessous des valeurs maximales autorisés par la loi.
Les mesures effectuées sur les lieux les plus exposés ont montré que dans 20% des cas, les antennes relais ne sont pas la source principale d'exposition. En effet, les mesures ont montré que les sources les plus fortes proviennent des émetteurs de radio FM, de bases de téléphone sans fil DECT, ... Or depuis de nombreuses années, nous savons que la base de téléphone sans fil DECT émet à des puissances plus fortes que le WiFi et la téléphonie cellulaire. Les babyphones utilisant pour certains la norme DECT est donc soumise aux mêmes limitations de puissances. Il existe différents type de babyphones, il ne s'agit pas non plus d'incriminer tous les babyphones...
Pour clore cet article visant à une autre lecture que la propagande actuelle, je vous propose cette dernière figure. Avant cela, j'insiste sur le fait que je suis favorable au principe de précaution et que je n'ai pas la connaissance sur l'effet des ondes au niveau de la santé. Comme vous, je lis des informations, je positionne le débat sur les faits actuels. Le défaut des ondes cellulaires, comme le WiFi est le fait que la fréquence est située aux alentours des ondes de votre micro-ondes. Vous pourrez ainsi voir des faux films montrant que 3 téléphones qui s'appellent peuvent faire cuire un oeuf.... Nous ne sommes pas du tout dans la même gamme de Puissance, le micro-onde fonctionne à une centaine de watt.
fig3.JPG
Repost 0
Published by 4glte - dans Société
commenter cet article
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 13:04

Selon les derniers chiffres sur le déploiement du LTE, à ce jour 81 pays et 213 opérateurs commercialise le LTE. Si le LTE est un réseau Data, ce dernier est accessible via des smartphones, lesquels représentent pour l'utilisateur est outil technologique pour passer des appels téléphoniques. Voila donc le paradoxe, à ce jour les appels téléphoniques doit se rabattre sur la technologie 3G ou 2G imposant par la même des sessions en parallèles sur la même techno. Le lecteur peut revenir sur l'article  en lien ici pour revoir la technique CSCF (Circuit Switch Fall Back).

VOLTE ou Voix sur LTE est une technologie permettant de réaliser des appels téléphoniques sur le réseau 4G, cette technologie s'appuie sur un coeur réseau en IMS, laquelle est une plateforme complète qui est nécessaire pour déployer les services de communications enrichies (RCS). De tels services sont déjà proposés en 3G, et l'intégration pour la 4G est la prochaine étape.

Ainsi, le VoLTE a pour objectif de fournir des services pour la voix avec une fiabilité au moins identique de celles proposées par les actuels réseaux cellulaires mais en exploitant un coeur réseau tout IP.

Les premiers services commerciaux proposés par VoLTE ont déjà démarré parmi les opérateurs proposant la qualité audio en HD (HD W-AMR), ce qui limite actuellement aux pays suivants

 

Voice over LTE

Orange ayant lancé récemment un service RCS (cf article du 12 avril), peut on espérer la mise en place de la technologie VoLTE l'an prochain? Selon les sources sur le net, il semblerait que le HD AMR nécessite la mise à jour de tous les MSC, quant au lien entre le VoLTE et le HD Voice W-AMR, je vous avouerai ne pas encore avoir fait le rapprochement. Ce sera l’occasion d'écrire un nouvel article.

Repost 0
Published by 4glte - dans Société
commenter cet article
3 octobre 2013 4 03 /10 /octobre /2013 13:02

Mardi 1er octobre, Bouygues ouvre son réseau sur la bande des 1800 MHz. Qu'en est il de la couverture de ce réseau à ce jour?

Il y a quelques mois, Bouygues annoncait un taux de couverture de 40% de la population, mais il s'avère que le réseau actuel est prêt pour 63% de la population. Orange et SFR seront à 40% et 35% respectivement d'ici la fin de l'année.

Voici la carte de couverture annoncée ce 1er octobre par Bouygues (cf : site de Bouygues Télécom) :

 

http://blogs.univ-poitiers.fr/f-launay/files/2013/10/carte_4G_bouygues_petite.jpg

 

Le PDG de Bouygues Télécom, M Olivier Roussat annonce l'offensive après une longue période d'observation sur le nouvel entrant Free, et propose la création de 200 emplois de conseiller pour l'ouverture du réseau. Quant à la formation de ces employés, je meur propose de consulter le mooc à l'adresse suivante http://mooc-ipad-formation.eu  même si la téléphonie mobile n'est pas encore traitée, elle le sera prochainement.

 

Nous avions évoqué dans un précédent article certains services mis en place par Bouygues (OTT), annoncant donc une bataille entre les opérateurs non seulement sur la couverture mais aussi sur les services (principalement liés à l'aspect téléphonie et synchronisation avec d'autres supports et des services télé-visuels).

Repost 0
Published by 4glte - dans Société
commenter cet article
17 septembre 2013 2 17 /09 /septembre /2013 06:07
L'acronyme OTT (Over The Top) fait référence aux sociétés de services qui exploitent le réseau de l'opérateur pour proposer des services aux consommateurs, sans cotiser auprès de l'opérateur pour l'utilisation du réseau, et qui de surcroit peuvent concurrencer les services des opérateurs, comme notamment la téléphonie (Skype, WhatsApp, ...). Techniquement, OTT désigne le transport de programmes audio et vidéo sur Internet.  Over the Top reflète l'image que des protocoles supplémentaires à l'IP sont nécessaires pour l'acheminement du contenu et par conséquent ils se situent « au dessus » des protocoles traditionnels d’Internet (IP). Néanmoins, le protocole s'appuie sur l'IP, c'est à dire sur un protocole dit de best effort et par conséquent, la qualité du programme est fonction de l’encombrement du réseau.
Mais depuis 2009, l'amélioration des codeurs (et dans quelques années, le HEVC) et surtout la mise en place de cache au plus près des utilisateurs pour "buffériser" (mettre en cache) le contenu et éviter l'engorgement dans le réseau IP a permis d'améliorer la qualité et la fluidité des programmes vidéos sur IP.

La technology OTT permet la diffusion multimédias (audio et vidéo) sans impliquer la présence de fournisseur système qui contrôle la distribution du contenu (copyright, retransmission, ...). Un exemple ? YouTube et Dailymotion sont les deux principaux acteurs de l'OTT. TDF Media Service vient de lancer sa plateforme OTT de bout en bout permettant de gérer du contenu multimédia sur n'importe quel terminal, en live ou à la demande. Ainsi, s'appuyant sur l'IP, l'OTT permet de gérer avec la même plate-forme de serveurs les différents équipements (tablette, PC). Ainsi, à partir de serveurs sur des réseaux fixes ou mobiles, l'internaute et le mobinaute pourra se connecter sur un serveur multimédia.

 

Bouygues s'était associé avec Cognacq-Jay Image, une filiale de TDF Media Services pour diffuser ses contenus sur la BBox.  Prochainement ce contenu pourra indifféremment être diffusé sur le réseau 4G, via Qbrick, une autre filiale de TDF Media Services. Comme le contenu ou le logiciel de lecture vidéo est sur un serveur externalisé (cloud ou SaaS), le mobinaute pourra passer de contenu de son smartphone ou tablette vers une télévision connectée. Cet accord permet de proposer 200 chaînes en SD, 10 chaînes en HD sur la box et 60 chaînes sur les tablettes.

 

IpTV est donc de l'OTT?

 

L'IpTV se diffère de l'OTT dans le sens ou les opérateurs ne proposent l'IpTV que si le débit est acceptable. L'IpTV est une offre proposée par votre opérateur afin d'accéder à la TNT et autres chaînes via votre Box (Set Top Boxe ou STB). L'opérateur doit donc s'assurer de la qualité de la liaison. De plus, et c'est probablement le point le plus important, les services de télévision ou de vidéo accessibles gratuitement ou via un mode quelconque de paiement (abonnement ou pay per view, PPV) correspondent au bouquet propriétaire spécifique à chaque opérateur. Pour assurer une qualité de liaison, les opérateurs. Mais nul doute que la distinction entre IpTv et OTT sera de plus en plus floue les années à venir.

SI Bouygues propose déjà l'offre multi-écrans sur la BBox (on parle ici d'IPTV), l'arrivée future de la 4G (1er octobre 2013) permettra à Bouygues Telecom  de démultiplier les supports diffusion du flux TV sur les appareils connecté en haut débit.

 

Orange, Free et SFR propose également l'IpTV et  la VOD (Vidéo à la Demande) et des services vidéos délinéarisés (possibilité d'arrêter et de reprendre le flux). En 2012, Orange et SFR proposaient déjà des offres de CDN (Content Delivery Network - services de prestataires spécialisés) en s'inspirant des prévisions de 2010 (cf source de l'IDATE - Structure du trafic vidéo OTT).

 

 

http://meta-media.fr/wp-content/blogs.dir/33/files/2012/07/Capture-d%E2%80%99%C3%A9cran-2012-07-12-%C3%A0-16.20.531.png

 

Pour en savoir plus, lisez l'article suivant : http://meta-media.fr/2012/07/12/la-video-represente-deja-90-du-trafic-internet-en-france.html

Repost 0
Published by 4glte - dans Société
commenter cet article

Présentation

  • : La 4G : Tout ce qu'il faut savoir sur le sans fil et la mobilité
  • La 4G : Tout ce qu'il faut savoir sur le sans fil et la mobilité
  • : Sans fil, ubiquité, nomadisme, ces notions vous parlent? Ce blog est un site de vulgarisation sur la téléphonie mobile de 4ème Génération ou 4G, du LTE et du web 2.O. L'évolution de la téléphonie mobile vers un réseau tout IP va modifier les habitudes professionnelles et personnelles concernant l'utilisation des appareils communicants. Dans ce blog, on dévoile les évolutions techniques et l'impact des ces évolutions sur le comportement humain (les nouveaux services).
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens