Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 22:50

Dans le précédent article, nous avons découvert la possibilité qu'allait offrir le LTE dans un environnement mobile sur un prototype développé par Alcatel et Toyota.

 

Un autre consortium travaille sur le concept du VANET (Communication entre véhicule) pour améliorer le trafic et la sécurité routière. La communication entre véhicules peut permettre d’alerter le conducteur à l’avance des changements de conditions de conduite et des dangers qui ne sont pas encore dans son champ de vision, ni dans la zone de portée des capteurs du véhicule, tels que les systèmes radar, de détection optique ou par caméra. Grâce au partage mutuel d’informations sur la position, la vitesse et le sens de circulation des véhicules, ainsi qu’à des télémesures réalisées grâce à des technologies telles que l’ESP ou l’antipatinage, les véhicules connectés peuvent être avertis s’il existe un risque de collision avec un autre véhicule, ou si le trafic est arrêté après un virage ou à un point donné de leur parcours.

En tant que tel, le Car2Car n’est pas une nouveauté en soi. Ce qui est nouveau, en revanche, c’est d’utiliser pour ce mode de communication le nouveau réseau de téléphonie mobile LTE.

Son avantage est de permettre de transmettre des données beaucoup plus rapidement que les systèmes actuellement disponibles. Ainsi, les véhicules équipés – en l’occurrence le Ford 2 S-Max en partenariat avec Ericsson – sont capables d’envoyer et de recevoir des messages en l’espace de quelques fractions de seconde. A titre d’exemple, un freinage brutal à bord du premier véhicule déclenche un signal d’urgence qui s’affiche à bord du véhicule qui le suit dans un délai de 100 millisecondes.
Par ailleurs, le concept d'infotainment est aussi mis en avant car il permet aux passagers des véhicules de télécharger une vidéo qui sera ensuite lue sur le système multimédia aux places arrière, pendant que le conducteur se tient informé de l’état du trafic en temps réel.

 

 

  Une petite démonstration?

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by 4glte - dans Société
commenter cet article
19 septembre 2011 1 19 /09 /septembre /2011 22:01

Petit clin d'oeil au salon de l'automobile de Francfort.

 

NG Connect

 

Au début des années 2009, un consortium industriel nommé NG Connect (Next Generation Connect) a été crée pour favoriser le déployement du LTE et de toute autre technologie mobile large bande.

 

La première application - Secure Anywhere - a été développée conjointement par Alcatel-lucent et Gemalto pour permettre aux utilisateurs en déplacement d'accéder de manière sécurisée aux applications métiers ou au cloud. Cette application s'appuie surune carte à puce et d'un processus d'authentification s'appuyant sur le norme OpenID. Cette carte (UICC : Universal Identity Circuit Card) génère un mot de passe à usage unique (OTP)  envoyé au prestataire de service par le réseau 3G/4G. A la réception, un serveur d'authentification garantit l’identité de l’utilisateur tout en protégeant ses informations personnelles et son justificatif identitaire.

 

LTE connected car

 

En novembre 2009 -- Alcatel-Lucent présent le « LTE Connected Car », une solution de connectivité embarquée à haut débit lancée par le programme ng Connect.  Dès son lancement, le « LTE Connected Car » a pour objectif d'embarquée la technologie d'accès mobile à haut débit 4G/Long Term Evolution (LTE) à bord des véhicules, afin de proposer de nouveaux services qui ne sont pas envisageables avec les technologies sans fil actuelles notamment grâce à la mise en place d'un réseaux de bout-en-bout. Alcatel-Lucent réalise la pré-intégration et les tests de cet écosystème ouvert, composé d'applications et de terminaux, sur son réseau LTE tout-IP de bout-en-bout en gérant le réseaux et les applications telles que les communications mobiles, jeux multi-joueurs, films à la demande, etc..

Le « LTE Connected Car » a été définit par certain comme  « un smartphone sur roues » virtuel. Pour cela, le LTE connected car combine un accès radio LTE à haut débit, qui permet d'implanter dans le véhicule des services multimédia recourant à l'informatique en nuages (cloud computing), et un environnement WiFi embarqué, afin de faciliter l'intégration avec les services résidentiels traditionnels  qui sont disponibles à bord du véhicule.

 

Grâce à toutes ces fonctionnalités, le conducteur comme les passagers de ce concept-car interconnecté peuvent profiter d'une large palette de services de navigation, de sécurité, de confort et d'« infotainment ».

 

Le 10 janvier 2010, voilà déjà ce qu'on pouvait envisager de ce concept.

 

 

 


 

 

Quelques mois plus tôt (4 novembre 2009), voilà ce qu'on pouvait déjà entendre.

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by 4glte - dans Société
commenter cet article
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 22:35

L'opérateur américain AT&T va lancer le LTE le 18 septembre 2011. Ce sera le troisième opérateur qui se lance vers la "4G". Il suit ainsi Sprint avec son Nexux et Verizon.

Sprint est dans la course de la 4G depuis 2008, mais pas avec une solution LTE. Sprint a fait le choix de miser sur le WiMax (soit la norme 3GPP2), mais il est possible que l'opérateur Sprint évolue prochainement vers le LTE.

 

AT&T est donc en retard par rapport à ses concurrents, retard technique car si vous reprenez l'article les smartphones dit 4G, on lit que l'opérateur considérait que son réseau est 4G depuis le lancement du HSPA+.

 

Avec le déploiement du réseau Américain, les mobiles (Smartphones et tablettes) et les clés ont dû suivre l'évolution du réseau. Ainsi, lorsque le réseau LTE sera déployé en France, les opérateurs pourront vendre des terminaux. Pourquoi cette remarque? Parce que la 3G a été retardée principalement (cf article 3G) à cause des terminaux qui ne fonctionnaient pas correctement  (l'amplifcateur déformait le signal et le signal provoquait des intérférences avec les autres communications, de ce fait il a fallu surdimensionner les amplificateurs de puissance mais en contre partie l'autonomie s'en trouvait réduite).

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by 4glte - dans Société
commenter cet article
16 septembre 2011 5 16 /09 /septembre /2011 07:36

Dans un précédent article, je vous informais que la date limite de dépôt des dossiers de candidatures auprès de l'Autorité est fixée pour la bande 2,6 GHz au 15 septembre 2011 à 12h. Qui a candidaté?

 

Il n'y a pas de réelle surprise, 4 candidatures ont été déposées : Orange, SFR, Bouygues et finalement FREE a déposé sa candidature (cf. article Free conteste les modalités de paiement  ). L'enjeu est important puisque la 4G ou du moins le LTE (Long Term Evolution) est censée régler en partie les difficultés de saturation des réseaux mobiles à l'heure où le trafic explose grâce à un débit pratique qui se situera autour des 40 Mb/s.

 

"L'Autorité va désormais procéder à l'examen de ces dossiers, notamment de leur recevabilité, selon la procédure prévue par l'appel à candidatures. L’annonce des résultats de la procédure devrait intervenir avant la mi-octobre 2011", explique l'Arcep dans un communiqué.

 

 

Le prix de réserve - correspondant au niveau minimum pour les enchères - a été fixé à 700 millions pour le 2,6 GHz. Cette bande est découpée en 4 lots. On s'attend donc à voir un lot par opérateurs dans les zones urbaines denses. Mais, si la 4G couvrira en premier temps les métropoles (Paris, Lyon, Marseille, Toulouse, ...) le cahier des charges pour les futurs candidats  (établi par le régulateur des télécoms  -Arcep), stipule notamment l'obligation de couvrir 98% de la population française d'ici 12 ans et 99,6% d'ici 15 ans pour le 800 MHz, et de couvrir 75% d'ici 12 ans pour le 2,6 GHz. Il doit également permettre un meilleur accueil des opérateurs mobiles virtuels (MVNO).

 

Son déploiement prendra donc du  temps (cf. 1er article publié sur ce blog) , notamment à cause du cout d'installation de la 4G et du ROI des équipements 3G. "On ne veut pas répéter l'erreur de la 3G lancée trop tôt avec des terminaux inexistants. Le risque semble moins élevé avec la 4G puisqu'un écosystème semble se mettre en place, notamment aux Etats-Unis mais nous pensons que le décollage aura lieu entre 2012 et 2013",  propos tenus par Pierre-Alain Allemand, directeur général réseaux de SFR (cf. conclusion article de la 3G pour plus d'information).

Et de poursuivre : "Par ailleurs, la 3G en a encore sous le pied. Sur notre réseau, 12 grandes villes sont couvertes en 21 Mb/s théorique. Et d'ici la fin de l'année, Paris, Lyon et Marseille seront couverts en 42 Mb/s notamment grâce à la généralisation des liaisons en fibre optique. Quant à la 4G, nous misons plus sur le LTE-Advanced qui permettra un vrai gain, mais nous ne tablons pas dessus avant 2015."

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by 4glte - dans Juridique
commenter cet article
14 septembre 2011 3 14 /09 /septembre /2011 23:17

Cloud Gaming


Le Cloud Gaming est un concept qui est apparu en 2009, permettant à tout internaute de jouer sur un appareil pourvu d'une configuration matérielle très pauvre.

L'idée était de pouvoir jouer sur sa télévision remplacant ainsi la console de Jeu. Tous les calculs sont alors déportés (cloud) sur le serveur de Jeu et envoyés sous forme de vidéo en streaming. Cette idée est en fait plus ancienne puisqu'elle a déjà été imaginée en 2002.

 

2 ans plus tard, en 2011 on entend toujours parler du concept de "Cloud Gaming", mais de nombreux facteurs limitent le déploiment du Cloud Gaming sur son téléviseur :

Le débit ADSL est une offre de service dont le débit est partagé entre tous les utilisateurs connectés à la DSLAM (Best Effort), si la connexion chute, le joueur se désinteressera du jeu

La résolution dépend du débit, pour un débit de 2 Mbit/s, on peut jouer sur un écran de 800x600 pixels, on est donc loin des écrans HD.

Pour un jeu partagé sur un serveur, les caractéristiques techniques du serveur peuvent ralentir le jeu (surtout si celui-ci nécessite beaucoup de calcul comme des scènes en 3D)

Aujourd'hui le Cloud Gaming se limite au Casual Games, des petits jeux simples et léger pour des internautes moins exigeants.

 

Cloud Gaming Mobile

 

Les écrans des smartphones (2,4 à 4,2 pouces) et des tablettes (7 à 10 pouces) permettent dès à présent d'envisager le Cloud Gaming sur la 3G. Avec le LTE et la 4G, la latence du réseau est très faible (10 ms) ce qui permettra d'envisager l'application de jeux comme Conter Strike.

 

Le Cloud Computing Mobile a donc un bel avenir?

 

Le 8 septembre 2011, la société Ubitus, spécialisée dans le Cloud Coumputing pour des applications de convergence Fixe-Mobile et NHN Japan, opérateur Internet ont annoncé la sortie de "G CLoud" sur les tablettes Android LTE vendue par l'opérateur DoCoMo (Samsung GALAXY Tab 10.1 LTE SC-01D et la Fujitsu ARROWS Tab F-01D). G.cloud (Games Cloud) est pré-chargée sur les tablettes Android LTE  et sera commercialisée à partir d'Octobre 2011.

Les utilisateurs pourront profiter des jeux populaireset des jeux d'actions en 3D avec une haute qualité visuelle.
 D'autres jeux sortiront dans les prochains mois.

 

" Nous sommes persuadés que les utilisateurs apprécieront à la fois le côté pratique et excitant que propose G CLOUD, et nous nous engageons à apporter davantage de divertissement en cloud gaming mobile à nos clients. " a déclaré Wesley Kuo, PDG d'Ubitus.

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by 4glte - dans Société
commenter cet article
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 21:32

 

Né dans les années 2005, le Marketing 2.0 représente l’évolution du Marketing. Son nom vient du fait que le Marketing 2.0 utilise les techniques mises en place par le web2.0 : le consommateur devient un consommacteur. 

 

Nous allons faire une rétrospective de l’évolution du Marketing en prenant comme fil conducteur l’évolution d’Internet.

 

Dans un premier temps, la notion de Marketing a évolué vers le WebMarketing  s’appuyant sur le marketing 1.0 et les moteurs de recherche.

 

Le Marketing 1.0 est une démarche de communication unidirectionnelle, par exemple du mailing vers l’Internaute ou des Newsletters, des bannières publicitaires ou des pop-ups sur des sites.. Pour gagner en efficacité, les entreprises se sont intéressées aux requètes effectuées par les internautes.

Ainsi est né le Search Engine Marketing (SEM). C’est une activité visant à répondre aux demandes formulées par les internautes via les moteurs de recherche. L’aboutissement du WebMarketing est le service AdWord proposé par Google.

La technique du SEM permet d’accroitre sa visibilité sur les moteurs de recherche, lesquelles constituent le vecteur d’information le plus utilisé de nos jours.

Le SEM se divise en deux champs d’application qui sont le SEO (Self Engine Optimization) et le SEA (Self Engine Advertising).  Le SEO s’appuie sur la sémantique des mots clés relatifs à la vente d’un produit ou d’un service. L’objectif est d’être le mieux référencé sur un moteur de recherche quand un internaute effectue sa demande sur Google, Yahoo, Bing, … D’un point de vue technique, il faut définir correctement la sémantique associé à sa vente (identification du public, de leur besoin, et de leur définition du besoin) puis  de permettre aux moteurs d'identifier facilement et efficacement les types de contenus sur une page (titres, images, contenus…). Pour cela, les pages doivent contenir certaines balises qui vont renseigner au mieux le type de contenu qu'elles contiennent (quelques explications complémentaires sur ce lien)

Le SEA a pour but d’optimiser l’aspect publicitaire d’un moteur de recherche, a titre d’exemple AdWord. Si un Internaute fait une recherche sur les tablettes, il est logique de penser à cibler la publicité sur les magasins de vente de tablette.  On retrouve ici l’idée de rajouter des bannières publicitaires sur un site qui partage le public et/ou les besoins visés par la bannière.

 

Le Marketing 2.0

 

Le Web2.0 est un web défini dans un autre article comme le web à intelligence collective. C’est un web ou l’on partage les ressources, ou l’on échange facilement. On crée du contenu et on le partage à une communauté ou auprès de tous. 

L’internaute est donc actif et discute avec la marque mais discute avec les autres internautes de l relation et la satisfaction qui le lie avec une marque. On parle donc de consommacteur dans le sens ou la marque n’a plus le contrôle de ce qui est échangé sur l’entreprise.

Les communautés sont entretenues par des médias sociaux. Un média social consiste en un ensemble de techniques et supports permettant aux individus de diffuser, partager, échanger massivement de l’information et de la culture (opinions, expériences, perspectives …). Les entreprises peuvent exploiter le marketing viral, qui comme son nom l’indique consiste à faire parler de soi par les liens sociaux (« contamination » par groupe). La créativité est mise à profit par des buzz afin de marquer de manière positive l’Internaute.

 

Le web social a permis aussi de créer des liens entre l’Internaute et l’entreprise via les médias sociaux. On parle de Marketing social, l’Internaute peut s’abonner volontairement au réseau social de l’entreprise, une marque de fidélité qui est l’image d’une carte de fidélité sur le net. L’Internaute profite ainsi d’une communication ou il est informé avant le grand public, il suit l’entreprise comme un fan suite une célébrité. Les relations s’en trouvent favorisées. L’internaute sera aussi considérer par l’entreprise comme un moyen de véhiculer la marque. Un internaute passionné parlera très facilement à son entourage des nouveautés de l’entreprise qu’il aura eu connaissance en avant-première. Il s’agit d’une extrapolation du Marketing social connu sous le nom de Marketing d’engagement. Le marketing d’engagement est un processus visant à impliquer le consommateur dans le processus de création d’un nouveau produit ou service

 Le Marketing d’engagement se présente sous deux formes différentes :

- le consommateur est directement consulté pour participer à la création de ce nouveau produit.

- Le consommateur fait librement des commentaires positifs ou négatifs sur un blog et/ou un forum de discussion à propos de la marque ou du produit. Ces informations sont alors récupérées par l’entreprise qui en tient compte lors de la création d’un nouveau produit.

 

En croisant les informations laissées par un internaute, en réunissant les différentes communautés dans laquelle est connecté un Internaute, l’entreprise peut encore mieux cibler sa communication. Il s’agit du marketing personnalisé, ou l’on récupère les informations de l’Internaute lors de son inscription ou lorsqu’il publie sur le site de l’entreprise. Mais on peut encore aller plus loin dans la démarche d’individualisation.

 

L’évolution du web permet aussi de personnaliser l’information par rapport au cache de votre navigateur. Dorénavant, quand vous faîtes une recherche sur un moteur de recherche, les sites peuvent être sélectionnées par rapports aux informations contenues dans votre cache (c’est-à-dire par rapport aux sites que vous avez déjà consulté). La tâche du SEO s’en trouve donc complexifier, mais la publicité ou l’impact marketing est davantage ciblée.

 

Le Marketing d’attention utilise donc des techniques informatiques actuelles permettent désormais d’adapter le message publicitaire à chaque internaute qui se connecte en fonction de ses caractéristiques ou de ses centres d’intérêt. Le consommateur informe lui-même de ses préférences sur son profil des média sociaux ce qui permet aux marques de mieux cibler leurs messages.

 

Vous vous posez la question, du rapport entre le marketing 2.0 et la téléphonie 4G? Vous avez entendu comme moi des procès à l'encontre des constructeurs de smartphone sur la capacité à stocker des informations relatives à la géolocalisation des possesseurs de ces apparails. On peut  vous localiser, c’est-à-dire savoir à tout moment ou vous êtes situés. On peut donc vous envoyer des MMS publicitaires vous informant que la boutique Chicprixchoc (une boutique de vêtement dont vous aimez le style, une boutique de jeu et vous êtes déjà connecté à plusieurs sites de jeu) fait une remise de 30%, or cette boutique Chicprixchoc est à deux rues d’où vous êtes et le plan pour y accéder s’affiche directement sur votre téléphone ou tablette 4G. On peut même penser à ce que la boutique vous envoie une information comme quoi l’objet que vous convoitiez sur Internet il y a quelques jours est en vente chez eux, ou une boutique de fleur qui vous rappelle qu’aujourd’hui c’est l’anniversaire de votre femme…

Le Marketing 2.0 a donc modifié les rapports de forces, l’entreprise n’a plus le monopole du marché, elle doit non seulement prendre connaissance des autres entreprises de son secteur et séduire davantage le consommacteur tout en mettant en place une stratégie de communication universelle et personnalisée pour valoriser ses clients. Le consommateur peut maintenant comparer tranquillement et son choix peut être le prix, l’image de marque d’un produit, donc la valeur de l’entreprise et l’engagement d’une entreprise peut avoir des répercussions immédiates.

 

Pour résumer voici les différences notables entre le Marketing1.0 et le Marketing 2.0

 

Marketing20

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by 4glte - dans Société
commenter cet article
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 17:03

Avec le web 3.0, il devient possible de cibler les internautes en fonction de ce qu'ils ont fait auparavant et plus à partir du moment où ils manifestent leur intérêt.

 

Le social computing est un facteur clé de vente.

Nous avions déjà cité l'exemple d'Amazon qui permet aux acheteurs de connaître l'avis des internautes afin de se faire une idée du produit. Leclerc a sorti un site web, quiestlemoinscher.com, il est dorénavant possible de comparer les prix en direct au supermarché via son mobile. Demain il sera aussi possible de connaître l'avis des internautes qui auront acheté ce produit : A quoi cela sert d'économiser 10 euros si la durée de vie du produit est faible par rapport à ses concurrents?

 

Niveau Marketing, il va falloir se concentrer sur les communautés et leur relation et non plus sur la technologie. 

La communication est accélérée, nous l'avons vu lors des manifestations en Angleterre, et certains pays d'Afrique du Nord. Etre membre d'une communauté permet d'être informé instantanément d'une information.

 

La e-reputation

 

La e-reputation ou réputation internet est née du web 2.0 : Désormais les marques, les produits sont sur le média, les internautes sont devenus acteur et peuvent diffuser leur propre contenu, donner leur avis et diffuser leurs appréciations au plus grand nombre. Il peut discuter de votre produit dans son réseau social, sur la plateforme de vente (amazone), sur des plateformes de consommation comme ciao ou Toluna.

 

Avec Internet, la rumeur se propage à vitesse grand V et une entreprise commercialisant un produit de grande marque est plus exposée qu'une société produisant des produits B to B. Par exemple, Leroy Somer est moins exposé à des critiques qu'HTC, Apple, Samsung ou tout autre marque commercialisant des téléphones mobiles.

Un autre exemple est Caterpillar, qui est aussi propriétaire de la marque CAT. Ainsi, tout avis négatif sur la marque CAT (sac et chaussures grand public) n'aura pas d'incidence sur la vente des Bulldozers (Caterpillar).

 

 

Ainsi, un Buzz négatif peut donc facilement provoquer le retrait du produit ou une non vente, comme on l'a constaté pour les concombres cet été (bactérie concombre espagnol). En mai -juin dernier, on évalue une perte de 4 millions d'euros par jour pour les maraichers.

Malgré les révélations de l'origine de la bactérie (provenant de germe de soja et non le concombre), l'image a été tellement négative que la vente de concombre n'a pas connu le niveau des ventes des années passées.

 

 

Pour contrer cela, des stratégies de buzz et de marketing viral fait partie des plans de communications de l'entreprise. Certaines créées le buzz, en distillant des informations sans trop en dire pour que les internautes s'interrogent et laisse l'imagination prendre le contrôle du net. 

 

Buzz positif ou communication 2.0


Certaines marques diffusent un film publicitaire à la télévision pour renvoyer l'internaute sur Internet pour connaître la fin de l'histoire. 

Adidas a mis à profit cette démarche qui se découpe en 3 phases :

 

  • Le story telling : ne pas vendre un produit mais une histoire de marque
  • Utiliser les nouveaux moyens d’interaction avec le client
  • Créer du lien avec le consommateur en le mettant au centre de la communication

Ainsi, en Août 2010, Adidas à réaliser un casting sauvage  "stop motion" sur Paris et a réuni les vainqueurs du casting avec quelques stars du « sportswear. Le but, réaliser une vidéo Stop motion avec pour fond sonore une production musicale du groupe Beat Assaillant (sponsorisé Adidas). 

 


 

Une autre campagne a connu un succès de par sa créativité, je vous laisse juger :

 


 

 

Actuellement on assiste à un pseudo-buzz de la part de la société Apple, un prototype iphone5 aurait été perdu/oublié ou volé dans un bar à San Francisco (sous Google tapez iphone5 et bar, vous aurez plusieurs liens). Cela rappelle la même histoire pour l'Iphone 4.

La première rumeur d'Apple date de 2006 pour la lancement de l'Iphone, avec des fausses rumeurs sur le design et les fonctionnalités du téléphone.

 

 

 

 

 

 

Repost 0
Published by 4glte - dans Société
commenter cet article
10 septembre 2011 6 10 /09 /septembre /2011 06:03

L'évolution du web est déjà décrite jusqu'au web 5.0 (à ne pas confondre avec le html5.0). Le web 5.0 est prévu pour 2020. Il y a néanmoins une marge entre prévision et évolution, je me contenterais donc de décrire le web3.0.

 

Evolution d'Internet

 

Etes-vous dans le cloud? Cloud-computing, Cloud-Business, Cloud-App, ... aujourd'hui tout est déporté dans les nuages. Le cloud n'est pas qu'un entrepôt de stockage (exemple du cloud printing) ni qu'un serveur de streaming, l'idée du cloud est la dématérialisation et elle est aussi fondamentalement liée à l'idée d'accès multiples, et il n'y a plus qu'un pas à faire pour penser aux applications pour les mobiles. On boucle ainsi l'intérêt de l'évolution du net pour la téléphonie mobile. Mais revenons sur le cloud.

 

Cloud

 

 Le cloud permet de déporter les applications sur le net. En tant que particulier, j'utilise google Apps :

  • messagerie Gmail
  • un espace de stockage de document
  • un agenda partagé
  • une notification de rendez-vous

 

avec une seule connexion Internet. Pas de CD d'installation, quel que soit le système d'exploitation Linux, Mac ou Windows, quel que soit votre architecture PC (32 ou 64 bits), vous profitez du service et de ses évolutions : Google gère le serveur et les mises à jour et l'accès est possible de partout. 

 

Si le cloud permet à l'entreprise ou au particulier de se libérer d'une charge informatique (Plus de serveur dans l'entreprise, l'infrastructure se réduit à une machine virtuelle.), il permet l'utilisation de ses ressources et de ses outils ou qu'il soit pour peu qu'il ait une connexion à Internet (cependant on verra en fin de l'article que le Gogle Apps peut aussi fonctionner en mode déconnecter).

 

On arrive ainsi à deux définitions qui seront portées par la téléphonie mobile  : 

Accessibilité : "mettre le Web et ses services à la disposition de tous les individus, quels que soient leur matériel ou logiciel, leur infrastructure réseau, leur langue maternelle, leur culture, leur localisation géographique, ou leurs aptitudes physiques ou mentales"  (Tim Berners-Lee)

nomadisme, l'utilisateur possède plusieurs équipements. Mais il utilise aussi des terminaux mis à

disposition à l'endroit où il se trouve. Il doit retrouver de façon sécurisée son profil mais aussi accéder au système d'information de son entreprise.

Universalité : L'application est indépendante du système d'exploitation et de tout matériel

 

 

Le web3.0 ou web sémantique

 

Avec le Cloud, de nombreuses applications sont accessibles sur le net :  les données sont éparpillées dans l’Internet ; les applications peuvent être embarquées sur n'importe quel dispositif, PC ou portable ; elles sont extrêmement rapides et personnalisables.

Les internautes s'habituent de plus en plus à télécharger des applications mobiles (Android Store, Apple Store, ...) et ont adoptés en masse les réseaux sociaux. Le web3.0 symbolise la fin de l'adoption des logiciels.

 

Le Web 3.0 va nous permettre de compiler facilement un ensemble d'applications distribuées principalement par des réseaux sociaux ou de manière plus classique (Store). Ainsi, l'application "mon-ami-pres-dechezmoi"  diffusé sur Facebook (le nom est inventé)  permettra d'être  informé quand un " ami" est géographiquement proche (c'est ami sera géolocalisé sur son mobile).  Le web3.0 aura donc l'avantage de rendre les applications intelligentes (les applications se nomment mash-up : Un mash-up est une application qui combinent plusieurs sources d'information pour créer de nouveaux services.), c'est-à-dire de récupérer un ensemble d'information indépendamment  via des applications différentes et d'ajouter de la plus value. 

Le web 3.0 est donc un web sémantique car il est capable de relier les informations sur le web.

 

Par exemple, nous pouvons imaginer prendre une photo d'un code 2D d'un groupe de musique, écoutez un extrait du dernier album et le déposer sur Facebook, obtenir la liste des concerts proposés et connaître les communautés qui sont fans de ce groupe, et pourquoi pas obtenir l'adresse du magasin de musique le plus proche avec le moyen de s'y rendre à pied ou en transport en commun...

 

Les applications actuelles que j'ai référencé pour vous (sans être exhaustifs, n'hésitez pas à commenter cette page) sont :

 

tumbup : Moteur de recherche qui permet de favoriser les liens qui ont le plus de recommandations positives

 

aro :Application mobile intelligente qui s'appuie à une recherche de vos mots clés sémantiques pour comprendre ce qui vous intéresse.

 

 

html5.0

 

Un petit clin d'oeil sur le html5.0 déjà évoqué dans l'article précédent. Le 1er septembre 2011, Google a annoncé sur son blog que certains de ses services en nuage, la messagerie Gmail, la suite bureautique Documents et l'agenda Agenda, fonctionneront dorénavant sans connexion internet, par le biais d'une application web HTML5 pour Gmail et de modes simplifiés pour Documents et Agenda. Google Mail hors connexion est disponible uniquement par téléchargement sur le Chrome web store.


Nous réservons le html5.0 pour un nouvel article.

 

 

 

Repost 0
Published by 4glte - dans Société
commenter cet article
8 septembre 2011 4 08 /09 /septembre /2011 16:14

 Web 2.0

 

Ne soyez pas étonné de trouver dans un blog dédié à la téléphonie 4G, une part si importante consacrée aux conséquences d'Internet sur notre vie. Pourquoi un 4ème article? La 4G s'appuie sur le réseau IP de bout en bout, la 4G est un réseau de données.

 

Le terme 2.0 est régulièrement utilisé, on parle de web2.0, TELCO2.0 et entreprise 2.0.

 

Le 2.0, c'est  quoi?

 

Pour simplifier, le web 2.0 est le web collaboratif : Le web 2.0 s'appuie sur la participation de tous les internautes, participation active dans la création de contenu (Wiki, blogs, image, vidéo sur youtube), et participation passive dans le sens ou l'avis de l'utilisateur est pris en compte et le partage d'un même contenu profite à la communauté. Par exemple, c'est le cas du partage de ressource par BitTorrent :  le service s’améliore automatiquement quand le nombre de ses utilisateurs croît

Avec le web 2.0, le web est collaboratif et interactif, le web est basé sur le contenu de l'ensemble de la communauté (la longue traine). Mais un contenu est inutilisable sans un outil pour récupérer l'information. Wais, Yahoo, Voila et msn ont été les premiers moteurs de recherche. Ceux-ci étaient basés sur le nombre de mots clés présent dans les pages d'un site. Si je crée un site marchand pour vendre des Smartphones, il fallait utiliser le plus de mots Smartphones et téléphones mobiles dans mon site pour être bien référencé. L'astuce consistait donc à ajouter du texte avec une police non visible pour augmenter ce nombre ou ajouter des balises html avec les mots clés. La recherche était donc basée sur la taxonomie, il suffisait de savoir via quels mots clés l'internaute allait effectuer sa recherche.

Google a commencé son activité par un moteur de recherche mais avec des critères supplémentaires, comme le PageRank, c'est à dire un classement de notoriété de son site. A cette époque, il fallait multiplier le nombre de lien vers son site. Pour être bien référencé, il fallait faire des liens dans les portails, et partager des bannières entre internautes : Je fais un lien vers ton site et toi vers le mien. Un lien d'un site bien référencé a plus de valeur qu'un lien d'un site peu référencé. A cette époque (début 2000) Yahoo et voila se sont spécialisés dans les portails, une sorte d'annuaire  et bien que cela semblait logique à l'époque, il s'agissait d'une erreur stratégique. Autre erreur stratégique, Yahoo a "ignoré" la longue traine, il triait les résultats en favorisant dans son classement . les sites importants mais n'indexait pas une myriade de sites mineurs qui fournissaient cependant des réponses à des questions plus précises.


Google n'a pas crée de contenu, mais un outil basé sur un moteur de recherche permettant de récupérer une information postée par un Internaute en optimisant le critère de recherche pour obtenir un résultat répondant plus précisément à la requête de l'utilisateur. C'est la rapidité et la pertinence des résultats du moteur de recherche Google qui a fait son succès. Google a ainsi été préféré aux autres moteurs de recherche et au méta-moteur comme Copernic. Pour éviter la multiplication des mots clés sur un site, Google a optimisé son robot pour détecter le spamindexing en sanctionnant les sites webs qui ne respectaient pas sa chartre de référencement.


Depuis 2009, Yahoo et Microsoft s'associe pour proposer un moteur de recherche appelé moteur de décision sous le nom de Bing. Personnellement, je n'ai pas noté de différence notable entre Bing et Google, en toute logique par rapport à la théorie de l'acception d'un modèle (Cf. Article précédent), je continue à utiliser Google.


Aujourd'hui, pour affiner la recherche des internautes, on référencie le contenu  (texte, image ou vidéo) par des étiquettes (appelés Tag). En parallèle le langage html évolue vers le html5 (html5 fera l'objet d'un autre article).

Revenons au Tags, les tags ont un rôle prépondérant : Ils permettent de sélectionner les contenus à partager dans une communauté d'Internautes qui définissent eux même leur centre d'intérêt. Delicious.com avait initialement pour objectif de partager ses Marques pages (social bookmarketing) en abandonnant l'idée d'un classement par catégorie pour faire un classement de ses boolmark par catégorie. Les exemples sont nombreux, par exemple la syndication (lien RSS) permet de suivre le contenu sur un thème précis, Twitter est probablement l'exemple le plus parlant, mais Youtube et Dailymotion pour la vidéo, Flickr pour le partage d'images sont aussi connus. Les tags permettent aussi d'optimiser les publicités qui s'affichent à votre écran par rapport à vos centres d'intérêts : fini les sites web avec des publicités statiques, ces bannières impersonnelles. Les publicités sont définies par rapport à votre position géographique, selon vos proxy et centre d'intéret. Le web est collaboratif, interactif et personnalisé. Google a d'ailleurs mis en place GoogleAdd permettant d'ajouter des bannières publicitaires relatives à la requête que vous effectuez.

 

pub google

 

 

 

Les sites ne sont plus référencés par leur arborescence (Taxonomie) mais par une indexation personnelle (Folksonomie - Folk : peuple, taxonomie). Le métier de référencement a donc beaucoup évolué et est maintenant un métier à part entière (SEO, Community Manager).

 

Le web 2.0 est  un web dit à intelligence collective c'est à dire qui s'appuie sur l’activité collective de l’ensemble de ses utilisateurs. Des exemples? Facebook, et je pense que j'ai tout dit... Pas tout à fait, on peut aussi citer comme exemple ebay, Amazon qui s'appuient sur la e-réputation, c'est à dire sur l'implication de l'utilisateur : 

Les consommateurs sont appelés à ajouter des commentaires et comme ebay peuvent évaluer le vendeur. Plus important encore, la recherche d'un produit sur Amazon se base sur l’activité des utilisateurs : Alors que les recherches de Barnesandnoble.com poussent les utilisateurs vers ses propres produits ou vers des résultats sponsorisés, Amazon renvoie toujours vers « les plus populaires », une notion calculée en temps réel non pas à partir des ventes mais à partir de ce que les gens d’Amazon appellent le « flow »  autour des produits. Il n’y a donc rien d’étonnant à voir la croissance des ventes d’Amazon dépasser celles de ses concurrents.

 

 

Dans un prochain article, nous parlerons la réputation internet.

 

 

Repost 0
Published by 4glte - dans Société
commenter cet article
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 16:20

Après les Etats-Unis, le Japon, la Corée, la 4G arrive en Europe.

 

Le calendrier d’attributions des fréquences prévoit les dépôts de candidature des opérateurs dès le 15 septembre 2011. Dans ce contexte, il est important pour tous les acteurs de l’industrie de comprendre les enjeux et les perspectives de cette nouvelle technologie afin de se positionner au mieux dans ce nouvel écosystème.

 

Dans ce contexte, Alcatel-Lucent intervenait à la cantine numérique rennaise ce mardi 6 septembre 2011 de 18h30 à 20h, pour présenter un panorama 360° interactif sur ce vaste sujet avec une approche et une accroche connues :  «La  4G pour les nuls».

 

Une trentaine de participants, plutôt avertis,  étaient présents et venaient de différents horizons : secteurs de l’Electronique, de l’Informatique et des Télécommunication, du web2.0, du milieu académique, analystes…  (http://www.lacantine-rennes.net/prog/?event_id=130)

 

Bruno Westeel (responsable des solutions multimédia, vidéo et broadcast à Alcatel-Lucent Rennes) et Gilbert Marciano (directeur des solutions mobiles Alcatel-Lucent sur la région France, spécialiste des usages 4G/LTE) ont passé en revue les nouveautés qu’apporte la 4G par rapport à la 3G ainsi que les différents enjeux (stratégiques, financiers et techniques) de cette technologie.

Un état de l’art de la technologie et de ses déploiements mondiaux ainsi que le témoignage et le retour d’expérience d’Alcatel-Lucent sur ses clients majeurs ont capturé l’attention d’un public curieux et très « interactif ».

 

Cette session a été l’occasion de présenter des vidéos d’usage sur des réseaux commerciaux 4G déployés aux US. (http://network4g.verizonwireless.com/)

 

Un brin d’humour a alimenté la session. En particulier avec la projection d’une vidéo de comparaison des performances  des réseaux américains LTE Verizon et AT&T 3G/HSPA+ qui s’apparente plus au sketch de Coluche sur la lessive qui lave encore plus blanc que blanc : http://www.youtube.com/watch?v=7Qjew70e3gI

 

Cette première session d’un programme annoncé s’inscrit dans un écosystème plus large car la région Bretagne se prépare activement à l’arrivée du 4G/LTE. Un réseau pilote LTE est en cours de déploiement à Brest. ( http://www.b-ware.fr/a-propos/la-4g-est-inauguree-a-brest-cest-a-dire )

 

Orange et Alcatel-Lucent ont lancé un dispositif pour  permettre aux communautés de développeurs et aux PME de contribuer à l’écosystème 4G en fournissant des applications mobiles innovantes. Ce dispositif baptisé Open Innovation Center 4G (OIC-4G) a pour vocation d'accélérer le passage de l'idée à la mise sur le marché. Les PME porteuses de projets de produits/services 4G pourront disposer d'un accompagnement technico économique adapté.  (http://www.arc-bretagne-atlantique.com/fr/application-4g/)

 

Repost 0
Published by 4glte - dans Société
commenter cet article

Présentation

  • : La 4G : Tout ce qu'il faut savoir sur le sans fil et la mobilité
  • La 4G : Tout ce qu'il faut savoir sur le sans fil et la mobilité
  • : Sans fil, ubiquité, nomadisme, ces notions vous parlent? Ce blog est un site de vulgarisation sur la téléphonie mobile de 4ème Génération ou 4G, du LTE et du web 2.O. L'évolution de la téléphonie mobile vers un réseau tout IP va modifier les habitudes professionnelles et personnelles concernant l'utilisation des appareils communicants. Dans ce blog, on dévoile les évolutions techniques et l'impact des ces évolutions sur le comportement humain (les nouveaux services).
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens